Utilisez un répéteur Wi-Fi pour renforcer votre connexion domestique.

répéteur wifi branché

L’emplacement de la box Internet, l’épaisseur des murs, les interférences… La qualité de votre connexion wifi est influencée par un certain nombre de facteurs. Un répéteur Wi-Fi amplifie le signal pour renforcer le réseau et offrir des vitesses plus rapides dans toute la maison. Voici l’essentiel de ce que vous devez savoir avant d’acheter un répéteur wifi.

PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT ET PRIX

Un répéteur (ou amplificateur Wi-Fi fonctionne sur le principe de base de la « répétition » du signale Wi-Fi de votre box tout autour d’elle. Par conséquent, la portée de votre connexion sans fil est augmentée. Il est essentiel de régler correctement le répéteur afin de maximiser sa portée. Il ne doit pas être trop proche ou trop éloigné de votre box Internet. Le fonctionnement est identique pour toutes les versions du marché, mais les caractéristiques diffèrent d’une version à l’autre. Par conséquent, les prix des répéteurs Wi-Fi varient de 20 à 100 €.

DÉBITS ET NORMES WIFI

Au fil du temps, la technologie et les normes Wi-Fi ont évolué (fréquences, canaux, débits). Tous les répéteurs acceptent désormais le Wi-Fi « n » (802.11n) et/ou le Wi-Fi « ac » (802.11ac), qui est une norme plus récente et plus rapide. Les modèles les plus modernes incluent même la technologie « ac MU-MIMO » (Multi User-Multiple Input and Multiple Output), qui améliore la gestion du Wi-Fi lorsque plusieurs appareils sont connectés en même temps. Gardez à l’esprit que ces technologies sont rétrocompatibles, ce qui signifie qu’un répéteur Wi-Fi ac fonctionnera avec un boîtier Wi-Fi n. En termes de débit, installer un répéteur Wi-Fi ac de 900 Mb/s ne servira à rien si votre box Wi-Fi ac, ne délivre que 450 Mb/s : le répéteur s’alignera sur le débit de la box. A noter que les fabricants indiquent fréquemment les vitesses théoriques et cumulées. Quand Devolo (Devolo Wi-Fi Repeater, 70 €) ou Netgear (AC1200, 55 €) disent « jusqu’à 1200 Mb/s grâce au Wi-Fi ac », ils font référence à la vitesse maximale simultanée du Wi-Fi n et du Wi-Fi ac, qui est de 867 Mb/s (arrondie à 900 Mb/s) + 300 Mb/s. Une seule bande de fréquence peut être gérée par les machines d’entrée de gamme (Wi-Fi n sur la bande des 2,4 GHz). Leur taux de transfert maximal est de 300 mégabits par seconde (450 mégabits par seconde théoriques).

A LIRE AUSSI  Quels sont les matériaux qui peuvent interférer avec votre signal WiFi ?

POUR UNE CONFIGURATION SIMPLE, UTILISEZ LE WPS

Vérifiez la présence d’un bouton WPS (Wi-Fi Protected Standard) sur votre répéteur. Il s’agit d’une technique de configuration rapide et automatique qui évite à l’utilisateur d’installer des applications et de configurer manuellement son ordinateur. Sur les deux modèles que nous avons en main, l’installation est enfantine et bien expliquée (Linksys RE 6300 et Netgear 16130).

Une fois le répéteur installé, un nouveau réseau apparaît dans la liste des réseaux Wi-Fi accessibles ; dans la plupart des cas, le mot de passe pour s’y connecter est le même que pour se connecter au réseau Wi-Fi existant (vérifiez que le mot de passe par défaut n’est pas « admin » ou « 123456 ; si c’est le cas, personnalisez-le !)

DE LA PRISE GIGOGNE À L’AMPOULE CONNECTÉE

Un répéteur Wi-Fi est excellent pour étendre la couverture du réseau, mais il présente deux inconvénients : d’abord, il monopolise une prise électrique ; ensuite, l’équipement n’est pas particulièrement esthétique, même lorsque les antennes sont intégrées au boîtier. Heureusement, certaines versions intègrent une prise de coffre, ce qui libère le raccordement électrique. D’autres modèles plus modernes, comme le TP-Link RE270K (69,90 € au 30 juin 2017), comprennent une prise liée qui permet de contrôler à distance l’appareil qui y est connecté.

A LIRE AUSSI  Quel répéteur Wifi choisir en 2022 ?

La plupart des répéteurs disposent d’un ou deux connecteurs Ethernet, qui peuvent être utilisés pour connecter un ordinateur ou une imprimante à Internet par câble. Les vitesses de transfert diffèrent selon le type de connexion : Le « Fast Ethernet » (100 Mb/s) est plus lent que le « Gigabit Ethernet » (1 000 Mb/s). Il existe également des répéteurs qui disposent d’un port audio de 3,5 mm sur lequel vous pouvez brancher des haut-parleurs pour écouter la musique reçue de votre smartphone (par exemple, le Linksys RE4100, qui coûte 45 €). Enfin, il existe des répéteurs originaux comme les ampoules Sengled Boost A60 (50 €) ou GU10 (60 €) qui amplifient le signal Wi-Fi tout en éclairant la pièce.

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UN RÉPÉTEUR WI-FI ET UN POINT D’ACCÈS ?

Dans les magasins physiques comme chez les détaillants en ligne, on voit fréquemment des amplificateurs de signal et des points d’accès Wi-Fi sur le même rayon. Cependant, il existe une distinction essentielle entre ces deux produits : l’amplificateur duplique un signal Wi-Fi provenant de la box, alors que le point d’accès en génère un à partir du point d’entrée Internet filaire de la maison. Par conséquent, le point d’accès doit être câblé à la box. Il est fréquemment utilisé dans les entreprises, mais rien n’empêche de l’utiliser à la maison. Il permet de construire un réseau Wi-Fi plus puissant que celui de la box (par exemple, ac au lieu de n), auquel des dizaines d’utilisateurs peuvent se connecter en même temps. Cette alternative, plus chère (80-350 €), est peut-être un peu surdimensionnée pour un usage résidentiel.

A LIRE AUSSI  Qu'est-ce qu'un répéteur Wifi ?

DES RÉPÉTEURS DE « MESH » ET UN WI-FI MAILLÉ

Des solutions mesh (maillé)sont désormais proposées par les fabricants de répéteurs Wi-Fi. Un premier boîtier, connecté à la box, communique avec ses « satellites » dans la maison. Ils travaillent ensemble pour fournir un réseau Wi-Fi plus robuste et plus efficace. Le Wi-Fi Mesh génère un seul réseau avec un seul identifiant et un seul mot de passe, contrairement aux répéteurs classiques, qui établissent autant de réseaux que de boîtiers déployés.

Est-il préférable d’acheter un répéteur Wi-Fi ou un kit CPL ?

Votre connexion Internet peut également être envoyée dans toute votre maison grâce à un système de communication par courant porteur en ligne, ou CPL. Le réseau passe cette fois-ci par l’installation électrique. Il suffit de connecter un boîtier CPL à votre boîtier et un autre à la prise murale de chaque zone supplémentaire où vous souhaitez vous connecter à Internet. Chaque kit CPL comprend un port Ethernet pour connecter vos appareils. Une puce Wi-Fi est également incluse dans certains modèles, ce qui vous permet de connecter une tablette ou un smartphone.